Les churros : j’adore

C’est tellement difficile de résister au parfum sucré des churros quand on est en Espagne en train de trimbaler dans les fêtes foraines ou certaines chocolateries ou des churrerías. En fait, les churros sont une spécialité traditionnelle espagnole très populaire. Il s’agit d’une pâtisserie se présentant sous la forme allongée comme un gros spaghetti. Elle ressemble beaucoup à une pâtisserie française comme la merveille mais, est très réputée et inscrite même dans la culture du pays.

Origine de ce grand délice

Les churros ont apparus à Madrid au début du XIXème siècle, d’où vient son appellation, qui désigne entre autres une race de mouton du territoire ayant des cornes en forme des beignets. En Espagne, la pâtisserie est désignée sous plusieurs dénominations régionales telles que « calentitos » ou « masa frita » à Séville, « tallos » à Jaén ou encore « tejeringos » à Grenade. Au début, on l’appelait « fruta de sartén », qui veut dire « fruit du poêle ». Les Madrilènes l’ont vu à travers des foires itinérantes qui ont passé dans la capitale.

Ce sont des beignets allongés, cuits sous une apparence d’une grande spirale à coupe en morceaux pour la vente. Pour faire des churros, il est nécessaire de préparer des pâtes de beignets, puis les frire et sucrer.

Selon la tradition espagnole, il est préférable de manger les churros durant les saisons froides, accompagnés d’un chocolat chaud épais et amer. On peut les prendre en petit déjeuner ou en goûter. D’habituelle, les churros sont servis à Noël avec le Gâteau des Rois, dont on immerge aussi une part dans le chocolat. Mais certains pays les servent durant des veillées funèbres.

C’est un plat spécifique de la gastronomie espagnole, mais il est possible de le découvrir dans différents autres pays à savoir l’Argentine, le Mexique, le Venezuela, le Chili ou l’Uruguay grâce aux conquistadors.

jaime-churros

Au plaisir de la pâtisserie traditionnelle espagnole

Pour préparer des churros, la recette est très simple et les ingrédients sont très classiques tels que la farine, le sel, l’huile et l’eau bouillante. Avec un peu d’entraînement et un certain outil dénommé « churrera » et le tour est joué. Une churrera ressemble à une seringue avec un embout étoilé qui permet de réaliser la forme cannelée du beignet. Il faut mettre directement la spirale faite avec la pâte dans l’huile de friture et en sortant, la saupoudrer de sucre. Les beignets trouvent parfaitement leurs saveurs quand ils sont chauds. C’était entre le XIXème et le XXème siècle que la combinaison churro et chocolat est mise au jour.

Selon la tradition espagnole, le chocolat est servi avec six à huit churros que l’on trempe dans le chocolat avant de les saupoudrer ou non de sucre. De manière générale, dans le nord de l’Espagne, le chocolat est proposé chaud, quant au sud du pays, il est servi froid.

Les churros sont pris pour partager une ambiance de convivialité offrant des moments agréables, des opportunités pour s’échanger et faire connaissance. Différentes variétés de churros se sont apparues comme les beignets fourrés à la confiture ou à la goyave, mais la plus populaire s’avère le café accompagné des churros