Methode centurion : les explications

Ces derniers temps, la mode est au fitness et à la musculation. L’apparence physique prend une place tellement importante que toutes les personnes doivent faire attention à leur corps. Et pour cela, on constate l’émergence de multiples méthodes d’entrainement qui se déclarent toutes être mieux les unes que les autres. Et parmi elles, se trouve la méthode centurion. Cette méthode se destine aux pratiquants de musculation qui souhaite changer de programme, ou progresser plus rapidement. Comment fonctionne cette méthode ? Quel est son intérêt ? Ce sont autant de questions auxquelles on a décidé de répondre dans cet article.

La méthode centurion, qu’est-ce que c’est ?

La méthode centurion, ou autrement nommée la méthode par série de 100 répétitions, est une façon de travailler son muscle de manière différente des entrainements classiques. Traditionnellement en musculation, il est conseillé de faire entre 8 et 15 répétitions pour un même exercice. Ce total est normalement suffisant pour permettre au muscle de se développer. Cependant, cette nouvelle manière de faire se place comme une alternative intéressante aux entrainements classiques. Elle consiste à réaliser un exercice par série de 100 répétitions. Bien loin alors des 10 ou 12 que vous avez l’habitude de faire. En effet, le but de l’exercice est de mettre le muscle dans des conditions extrêmes, des conditions dans lesquelles il n’a pas l’habitude de se retrouver afin de le développer encore plus. Il s’agit d’un choc brutal pour le corps qui se retrouve alors en pleine confusion musculaire. Par ces conditions extrêmes, les cellules musculaires vont amplifier leur capacité de résistance et leur potentiel de développement. Cette méthode est donc très intéressante et peut s’intercaler dans un programme classique. Puisqu’il est évident qu’il ne faut pas abuser de ces séries de 100 répétitions. Les muscles n’aurez pas le temps de récupérer et les bienfaits seraient alors inexistants. A l’inverse ce sont même des effets négatifs qui pourraient arriver comme une fatigue musculaire qui s’installe durablement.

Un exemple de programme avec la méthode centurion

Très exigeant pour l’organisme, le programme type d’une séance basée sur la méthode centurion doit être adapté à vos capacités. Dans tous les cas les charges sont réduites afin de pouvoir effectuer le nombre de répétitions voulu. Il ne faut pas dépasser trois ou quatre exercices par séance et il est préférable de cibler le groupe musculaire à travailler. La méthode est plus efficace pour un travail ciblé et spécifique que pour un travail global. Par exemple, pour une séance visant à muscler le haut du corps, il est possible de faire 100 répétitions au développé haltères, suivi de 100 répétitions de tirage horizontal et enfin sur le même principe faire cent dips. Il est possible de laisser un minimum de repos entre les répétitions car il est quasiment impossible de réaliser l’ensemble en un seul coup. Faites le maximum de répétitions lors de la première série et allez-y ensuite 10 par 10 ou 15 par 15 avec un peu de récupération à chaque fois, quelques secondes à peine.
methode-centurion