Notre avis sur la semaine de 4h de Tim Ferriss. Le livre qui fait réfléchir les infopreneurs.

Envie de casser la routine et de vivre une toute nouvelle vie ? Le best-seller de Tim Ferriss intitulé « La semaine de 4h » est une bonne source d’inspiration pour commencer. Adulé par beaucoup d’infopreneurs présent sur www.culture-entrepreneur.com, ce livre en inspire la plupart s’il n’est pas pris pour un Bible par d’autres. Pourtant, les avis se partagent sur l’efficacité du principe imposé par Tim Ferriss. Pour notre part, « La semaine de 4h », c’est un livre qu’on aime ou pas, mais c’est avant tout une expérience à absolument tenter.

De quoi s’agit-il ?

Ce livre arbore un double aspect. Il s’agit d’une part, d’une auto biographie de l’auteur, Timothy Ferriss, avant d’être ce à quoi il aspire être : un guide pour tous ceux qui veulent casser la routine du 38h de boulot par semaine.

Dans ce livre, Tim Ferriss nous invite à explorer un nouveau monde, celui où le travail n’occupe plus tout notre temps, mais où l’efficacité reste toujours un maître-mot capital. Il faut l’avouer, Tim Ferriss est un véritable maniaque de l’organisation et vu son parcours, c’est plutôt prometteur.

En gros, cet ouvrage propose quelques principes simples à suivre pour réussir sa vie sans se tuer au travail. D’abord, se mettre à jour sur le fonctionnement du monde du travail actuel. Puis apprendre de nouvelles règles, oser, exploiter au maximum son environnement, travailler à distance, casser les rythmes de dépendance et être libre.

Bref, un programme bien ambitieux, à l’écrit en tout cas.

Un récit haut en couleurs

Dès les premières lignes de son ouvrage, Tim Ferriss se présente comme une personne hors du commun. Champion de boxe chinoise, de tango, archer à cheval, acteur, fondateur d’une entreprise spécialisée dans la vente de compléments alimentaires pour sportifs, il présente un parcours tout simplement extraordinaire qui ferait rêver la plupart. Mais il n’a pas l’air de trop s’en vanter, ou bien il a tout simplement l’art de jouer la fausse humilité. C’est selon, mais nous aimons parce que c’est inspirant et parsemé d’humour bien pesé.

Nous sommes dans le livre

Dans la deuxième partie de son ouvrage, Tim Ferriss parle des « nouveaux bienheureux », en l’occurrence « nous ». C’est ici que les choses sérieuses commencent. Après avoir fait l’éloge de sa propre personne, l’auteur nous invite à faire partie de ce monde où le bonheur est à portée de main. Travailler moins pour gagner plus, qui n’en rêve pas ? Mais le faire sans rester assis derrière son bureau 38h de la semaine, est-ce vraiment possible ? Une promesse dont Tim se fait une joie de nous ouvrir les chemins.

Comment ça marche ?

Plutôt facile à dire qu’à faire, Tim nous éloigne tout simplement de nos habitudes de vie. Il nous conseille de vivre de notre passion et de faire travailler les autres à moindre coût et à notre place. Certes, Tim propose certaines méthodes un peu farfelues. Mais il a toutefois raison sur l’importance d’optimiser son temps et le besoin de s’organiser dans son travail.